accéder à l'accessibilité
  • agrandir le texte retrecir le texte envoyer cet article à un ami imprimer cet article
  • Bilan Carbone® de la CCA - Restitution des résultats
  • Bilan Carbone® de la CCA, restitution des résultats

    Dans le cadre de son engagement en faveur du développement durable, la Communauté de Communes de l’Arpajonnais (CCA) a décidé en 2011 de s’engager dans un Plan Climat Energie Territorial.

    La première phase de ce plan a consisté à faire un état des lieux des émissions des gaz à effet de serre sur le périmètre "services et patrimoine" de la CCA et sur le périmètre "Territoire". Cette évaluation vient de se terminer par la présentation des résultats du Bilan Carbone® le 27 septembre 2012 à l’Espace Olympe de Gouges à Saint-Germain-lès-Arpajon.

  • Cet article vous propose de revenir sur le contexte de cet engament, les causes qui ont une action directe sur le changement du climat et bien sûr vous présenter les principaux résultats du Bilan Carbone®.


    Sommaire :

    Rappel du contexte :

    Le Sommet de la Terre, à Rio en 1992, a marqué la prise de conscience internationale du risque de changement climatique, dont les émissions de gaz à effet de serre sont les principaux responsables. De nombreux états avaient pris l’engagement de stabiliser en 2000, leurs émissions de gaz à effet de serre au niveau de celles de 1990.

    En 1997, le protocole de Kyoto, traduit juridiquement cet engagement, il est entré en vigueur en février 2005.

    Les pays signataires ont accepté globalement de réduire de -5,5% leurs émissions de gaz à effet de serre sur la période 2008-2012 par rapport au niveau atteint en 1990.

    Parmi ces pays, les États-Unis ont accepté une réduction de 7%, le Japon de 6% et l’Union européenne de 8%. A la suite de cet engagement, l’Union européenne a estimé nécessaire de procéder à une répartition de la charge de cet objectif entre les quinze États membres. A l’horizon 2008-2012, la France s’est engagée à stabiliser ses émissions de gaz à effet de serre à leur niveau de 1990.

    Au-delà, l’Union Européenne a adopté la règle des "3x20" :

    • réduction de de 20% de ses émissions de GES en 2020 par rapport à 1990
    • objectif de 20% d’énergies renouvelables dans la production de son énergie
    • amélioration de l’efficacité énergétique de 20%

    Pour sa part, la France a pris l’engagement,en 2003, de diviser par un facteur 4 ses émissions de GES à l’horizon 2050 par rapport à 1990. Cet objectif a été validé par le "Grenelle de l’environnement" en 2007, il est communément appelé "Facteur 4".

    Quels sont les gaz à effet de serre :

    Les gaz d’origines naturelles :

    - la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone et le méthane

    Les gaz rejetés par l’activité humaine :

    - le dioxyde de carbone ou gaz carbonique provient de la combustion des énergies fossiles
    - le méthane provient de l’élevage des ruminants, de la culture du riz, des décharges d’ordures, des exploitations pétrolières, gazières et charbonnières
    - le protoxyde d’azote vient des engrais azotés et de divers procédés chimiques
    - les gaz fluorés ou hydrofluorocarbones sont des gaz propulseurs des bombes aérosols, des gaz réfrigérants ou proviennent d’industries diverses
    - les hydrocarbures perfluorés sont émis notamment lors de la fabrication de l’aluminium
    - l’hexafluorure de soufre est un gaz détecteur de fuites utilisé aussi pour l’isolation électrique

    L’effet de serre : c’est quoi ?

    C’est un phénomène physique naturel. Ce phénomène repose sur différents Gaz à Effet de Serre (GES) présents naturellement dans l’atmosphère, le plus connu étant le dioxyde de carbone (CO2), qui stoppent le rayonnement infrarouge se dégageant de la surface terrestre et renvoie cette chaleur vers la surface du globe. La température moyenne sur Terre est ainsi maintenue à une moyenne d’environ 15°C. Sans eux, la température descendrait à -18°C et ne permettrait pas le développement de la vie sur Terre.

    L’effet de serre est très sensible aux variations de la composition de l’atmosphère. Les Gaz à Effet de Serre dus à l’activité humaine viennent s’ajouter aux GES naturels. Ils modifient ainsi la composition de l’atmosphère provoquant ainsi une augmentation de l’effet de serre à l’origine du réchauffement climatique.

    Le climat change : pourquoi ?

    L’histoire climatique de notre Terre est une succession de période chaude suivie de période froide. Ces variations trouvent leurs origines dans des phénomènes issus de causes naturelles (activité du soleil, éruption volcanique, phénomènes astronomiques). Ces changements ont affecté le climat sur de longues durées.

    Aujourd’hui, nous constatons un changement rapide du climat dû à un effet de serre accentué. A l’échelle d’une vie humaine, nous en percevons les effets.

    C’est ce que Mme Valérie Masson-Delmotte, Climatologue au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement au CEA, a détaillé lors de son intervention en introduction de la restitution des résultats du Bilan Carbone® de la CCA. En s’appuyant sur des exemples concrets, Mme Valérie Masson-Delmotte a détaillé les résultats de l’étude du réchauffement de la Terre de 1900 à 2007 et les perspectives à venir en fonction de notre capacité et volonté à maîtriser notre impact sur les émissions de Gaz à Effet de Serre.

    La marque du changement sur les saisons

    • des hivers de plus en doux
    • depuis 15 ans, une élévation de la température de 2°C en moyenne au printemps
    • depuis 1980, un réchauffement très prononcé durant la période estivale
    • la période de végétation qui s’allonge à l’automne

    Un fait : l’évolution moyenne de la température dans le monde se situe autour de 0.8°C. Au cours du siècle passé, le réchauffement a connu deux étapes dans son évolution : entre les années 1910 et 1940 : une hausse d’environ 0,3 °C ; suivie d’une hausse plus significative, d’environ 0,5 °C, depuis les années 1970. La vitesse du réchauffement s’est considérablement accrue pendant les 25 dernières années, et sur les 12 dernières années, on compte 11 des 12 années les plus chaudes jamais enregistrées.

    Les facteurs naturels ont contribué à cette évolution mais il est démontré que sur les 0.8°C, 0.6°C sont attribués à la seule activité humaine. Le facteur humain a progressé de façon lente de 1900 à 1960, il est devenu depuis cette date le facteur prédominant dans l’élévation globale de la température de la Terre.

    Les gaz à effet de serre : un héritage laissé aux générations futures

    Les concentrations de certains gaz à effet de serre disparaissent presque immédiatement dès que leurs émissions diminues, tandis que d’autres peuvent continuer de croître des siècles durant, même si leurs émissions ont été réduites. L’exemple du CO2 est significatif à la matière, 50% des émissions sont absorbées de façon naturelle, l’autre moitié du CO2 émis est actuellement éliminée de l’atmosphère en l’espace d’un siècle, une fraction (environ 20%) persiste dans l’atmosphère pendant des milliers d’années.

    Quels sont les scénarios sur l’évolution du climat

    Pour les climatologues regroupés au sein du GIEC, l’augmentation des températures devrait se poursuivre au cours du XXIe siècle. L’ampleur du réchauffement attendu serait de l’ordre de à 1,8 à 3,4 °C. Comme nous pouvons le constater, l’amplitude du réchauffement est incertaine. Cette incertitude est liée aux modèles de simulation mais elle est surtout dépendante des incertitudes sur le comportement de l’humanité au cours des année à venir.

    Pour cela, l’humanité devra adopter des stratégies :

    • pour inverser la tendance
    • pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre
    • pour s’adapter
    • pour anticiper sur les impacts du changement climatique (sur les événements météorologiques extrêmes, sur la qualité de l’air, sur les ressources naturelles, sur la santé).

    C’est tout le sens de l’engagement de la Communauté de Communes de l’Arpajonnais (CCA) dans la mise en œuvre d’un Plan Climat Énergie Territorial.

    Les résultats du Bilan Carbone® de la CCA

    Ce bilan couvre deux périmètres avec pour référence l’année 2011 :

    « Patrimoine et Services » : périmètre rendu réglementaire par le Grenelle II pour les collectivités de plus de 50000 habitants. Il comptabilise l’ensemble des émissions liées à l’activité des services et du patrimoine de la CCA
    « Territoire » : périmètre souhaité par la CCA pour bénéficier d’une vision globale de son profil climat. Il comptabilise l’ensemble des émissions liées aux activités ayant lieu sur son territoire : 14 communes, 63 000 habitants, 100 km²
    Bilan Carbone® Patrimoine et Services de la CCA
    Bilan Carbone® global par poste
    Que représente le total des émissions sur le périmètre Services et Patrimoine de la CCA ?
    Poste de l’Energie, 42% du Bilan Carbone®
    Poste des Immobilisations, 38% du Bilan Carbone®
    Poste des Déplacements, 13% du Bilan Carbone®
    Poste des Intrans, 7% du Bilan Carbone®
    Poste du Fret et des déchets, <1% du Bilan Carbone®
    Bilan Carbone® Territoire de la CCA
    Que représente le total des émissions sur le périmètre Territoire de la CCA ?
    Secteur « Sources Fixes », 37% du Bilan Carbone®

    Orientations d’actions sur les sources fixes :

    - réduire l’impact du chauffage dans le résidentiel, tertiaire
    - lutter contre la précarité énergétique
    - augmenter l’efficacité énergétique dans l’industrie

    Secteur « Transports » (personnes et marchandises), 24% du Bilan Carbone®

    Orientations d’actions sur le transport :

    - réduire l’impact de l’utilisation de la voiture et du camion

    Secteur « Intrants », 31% du Bilan Carbone®
    Secteur « Construction et voiries », 5% du Bilan Carbone®

    Orientations d’actions sur la construction :

    - prise en compte de la dimension "climat-énergie" dans l’aménagement du territoire(limitation de l’étalement urbain, préservation d’espaces naturels,…)
    - mise en place et promotion des nouvelles technologies pour la voirie et le bâtiment

    Secteur « Déchets », 2% du Bilan Carbone®

    Orientations d’actions sur les déchets :

    - réduire la quantité de déchets produits
    - maximiser leur valorisation

    Secteur « Agriculture », 1% du Bilan Carbone®

    Orientations d’actions sur l’agriculture :

    - favoriser les circuits-courts et une agriculture respectueuse de l’environnement et de la santé des Hommes

    En conclusion,
    Les communes se sont engagées dans ce mouvement de réduction des gaz à effet de serre et vont réaliser dans les mois qui viennent un diagnostic énergétique de leurs patrimoines bâtis sous la forme d’un groupement de commandes. Pour Avrainville, la municipalité a choisi de faire réaliser un Conseil d’Orientation Énergétique (COE) pour les bâtiments suivants : la mairie, l’ancienne école (bâtiment central) et la partie de l’école occupant les locaux de l’ancienne mairie. Les résultats de cette étude permettront de présenter un ensemble d’actions à réaliser pour une meilleure efficacité énergétiques de ces bâtiments.

    D’une façon plus générale, c’est engagement est l’affaire de tous car globalement nous contribuons, par notre mode de vie, nos choix de consommation, nos modes de déplacement, au renforcement de l’effet de serre. Nous avons donc tous un rôle à jouer, si petit soit-il, dans la lutte contre le réchauffement climatique.

    En tant que particulier, nous pouvons adopter au quotidien quelques gestes simples (s’équiper en lampes basse consommation, éteindre ses appareils multi-média et informatique en veille, minimiser l’utilisation de ses éclairages extérieurs, …), nous pouvons changer certaines de nos habitudes (éviter d’utiliser notre véhicule sur de très courtes distances, consommer fruits et légumes de saison,…). Tous ces gestes, si nous les accomplissons tous ensemble pourront contribuer à limiter notre impact sur le réchauffement de la planète.

    Pour en savoir plus sur les actions et les gestes qui réduisent les émissions de Gaz à Effet de Serre, vous pouvez vous rendre sur le site www.ecocitoyens.ademe.fr

    Vous souhaitez vous engager pour réduire votre impact sur le changement climatique, participez au défi "Familles à Énergie Positive",
    Retrouvez tous les détails en suivant ce lien :http://www.familles-a-energie-posit…

    Sources :