accéder à l'accessibilité
  • agrandir le texte retrecir le texte envoyer cet article à un ami imprimer cet article
  • Festival d’Ile de France - Epopée afghane
  • 15 septembre 2012 en salle des Fêtes d’Avrainville


  • En collaboration avec la mairie d’Avrainville


    EPOPEE AFGHANE, CONCERT-LECTURE

    La salle des fêtes d’ Avrainville transformée en café oriental, avec son mobilier, ses lumières et son exotisme, a accueilli 170 personnes venues des quatre coins de l’Ile de France.

    Tous sont venus pour gouter à cette ambiance si particulière venu d’orient mais surtout pour écouter ou découvrir le talents des deux musiciens Titi Robin et Ze Luis Nascimento et parcourir avec Akbari les chemins tortueux qui le mèneront de son village natal afghan à Venise. Cette histoire nous a été comptée par Olivia Kryger, qui par son immense talent nous a fait pénétrer au coeur de cette aventure pleine de gravité, de douleurs, de peurs, parfois ponctuée d’instants de joie ou de bonheur.


    Les artistes

    Le texte

    • D’après Fabio Geda, Dans la mer il y a des crocodiles (extraits)
    • Texte adapté par Charlotte Latigrat
      Dans l’ancienne grange à l’humeur orientale, une voix se fait entendre, bientôt rejointe par le son du rabâb. Des montagnes afghanes aux plaines de l’Italie, Enaiat, l’enfant “pas plus haut qu’une chèvre”, décrit son long périple qui, cinq années durant, lui fit traverser le Pakistan, l’Iran, la Turquie et la Grèce. Entre bonne et mauvaise fortune, les impressions défilent, le quotidien se raconte, l’errance se poursuit sur les routes et sur les mers. La débrouille, la peur, l’entraide, les compagnons de fortune ou d’infortune…, la parole se libère, souvent avec ironie, toujours avec retenue. Ces routes, Titi Robin les connaît bien, explorateur insatiable d’un continent musical où l’altérité se célèbre. Il porte ici avec délicatesse le récit d’une enfance hors du commun dans lequel la poésie des mots répond à la saisissante réalité.

    LE FESTIVAL D’ILE DE FRANCE

    A l’initiative du Conseil Régional d’Ile-de-France, le Festival d’Ile de France propose chaque année, aux mois de septembre et d’octobre, une trentaine de concerts dans des lieux du patrimoine francilien. Sa programmation variée, articulée autour d’une thématique forte, présente des musiques classiques, du baroque à la création contemporaine, des musiques du monde et des musiques électroniques, avec bien souvent des passerelles entre ces répertoires.

    Intitulé cette année « Diasporas. Musiques en partance », le festival a proposé de découvrir les trésors musicaux uniques des hommes ou des peuples en partance, à la recherche d’une terre plus accueillante. Au cœur de leurs errances, bien des sons ont accompagné leur marche, ceux des chants mille fois répétés et transmis, ceux des instruments parfois dissimulés au fond des bagages…